dm-immo-plan-achat-terrain.jpg
dm-immo-palette-couleur.jpg
dm-immo-pattern-2.jpg

UN TERRAIN À VENDRE ? CONFIEZ-NOUS VOTRE PROJET
DM IMMO EST EN RECHERCHE PERMANENTE DE TERRAINS CONSTRUCTIBLES AFIN DE RÉPONDRE AUX BESOINS DE NOS FUTURS CLIENTS DANS L'IMMOBILIER NEUF.

Envoyez-nous vos coordonnées ci-dessous ou contactez notre service
développement qui traitera au mieux votre demande.

dm-immo-pattern-2.jpg

VENDEZ VOTRE TERRAIN DANS LE CADRE D’UN PROJET IMMOBILIER,
CONSEILS GRATUITS SANS ENGAGEMENT.

L’estimation d’un terrain nu est très différente de celle d’une maison ou d’un appartement. Quels sont les critères à prendre en compte ? Où trouver les informations nécessaires ? Peut-on se contenter d’une estimation de terrain en ligne ? Nos réponses.

POURQUOI FAUT-IL ESTIMER SON TERRAIN ?
Il existe différentes situations dans lesquelles estimer la valeur de son terrain est nécessaire. C’est notamment le cas lors d’une succession,
d’un divorce, avant une déclaration fiscale ou encore en amont d’une mise en vente.

L’estimation d’un terrain a pour but d’en déterminer la valeur vénale sur la base de critères objectifs. La valeur vénale correspond au prix
que l’on pourrait obtenir suite à la vente d’un bien, au regard des conditions du marché à un instant donné. Elle est calculée en tenant
compte du prix des biens similaires mis en vente à l’instant T.

Afficher un tarif cohérent avec les autres biens présents sur le marché local est primordial. Cela permet de vendre son terrain rapidement et
de limiter les marges de négociation des acquéreurs potentiels.

Un prix trop bas peut susciter la méfiance des acheteurs et vous prive, en outre, d’une certaine somme d’argent. Un tarif trop élevé réduit
fortement le nombre de visites et entraîne généralement de nombreuses négociations.

Pour vendre vite et bien, il convient donc de réaliser une estimation de son terrain la plus juste possible.


COMMENT ESTIMER SON TERRAIN ?
Un terrain est un bien immobilier “non bâti”. Les méthodes que l’on va employer pour en déterminer la valeur sont donc différentes de celles
que l’on utilise pour les maisons ou les appartements.

La toute première question à se poser lorsque l’on souhaite estimer son terrain est la suivante : ma parcelle est-elle constructible ?
La réponse à cette question peut multiplier la valeur de votre terrain par 15 ou 20, en fonction de sa localisation.

Pour le savoir, vous pouvez vous rendre directement en mairie afin de consulter le plan local d’urbanisme (PLU). Ce document définit
les possibilités d’utilisation des sols de chaque parcelle. Certains terrains peuvent recevoir des constructions d’habitation, d’autres sont
destinés à une activité commerciale ou agricole, d’autres encore ne sont pas constructibles. Cela dépend des zones dans lesquelles
ils se situent.

L’autre document à demander pour pouvoir réaliser une estimation de votre terrain est le certificat d’urbanisme. Vous y trouverez
des informations essentielles telles que les règles du PLU, les limites administratives au droit de propriété (servitudes, proximité
d’un monument historique...), la liste des équipements et réseaux publics (eau, téléphone, électricité), etc.

Enfin, le relevé cadastral du terrain vous permettra de définir les limites exactes de votre bien.


QUELS SONT LES CRITÈRES À PRENDRE EN COMPTE ?
Pour estimer un terrain, différents éléments sont à prendre en compte :
- sa localisation ;
- sa nature constructible, ou non ;
- son environnement ;
- la proximité de commodités ;
- sa superficie ;
- le fait qu’il soit viabilisé, ou non ;
- son accessibilité ;
- sa configuration (terrain plat, accidenté, en pente, etc.) ;
- le fait qu’il soit isolé ou en lotissement ;