Rechercher

À Paris, les prix immobiliers augmentent alors que les loyers baissent !



Faut-il y voir une conséquence du Covid et d'une paupérisation progressive des locataires parisiens ? Toujours est-il que, dans la capitale, les loyers tendent à reculer, contrairement aux prix immobiliers qui, eux, continuent leur ascension. Sur le marché des meublés, la baisse semble toutefois légèrement moins marquée qu’elle ne l’est sur le marché de la location vide.


Sommaire

  1. Hausse du prix immobilier à Paris, recul des prix à la location

  2. Une baisse moins marquée des loyers des meublés parisiens

  3. La location, une alternative (négligée !) à l’achat immobilier…


Hausse du prix immobilier à Paris, recul des prix à la location Selon les chiffres que nous avons recueillis, il semblerait que les prix des logements parisiens et que les loyers relevés dans la capitale suivent deux tendances opposées. En effet, alors que le Baromètre LPI-SeLoger nous apprend que le prix au m² à Paris enregistre 5,4 % de hausse sur 1 an pour atteindre 10 683 €, le Baromètre des Loyers SeLoger pointe une baisse des loyers dans la capitale. Sur l’année, le prix du loyer à Paris accuse 1 % de baisse annuelle pour tomber à 1 638 € par mois, charges comprises. Sur le marché parisien de la transaction, la tension est à son comble : les acquéreurs sont largement plus nombreux que les vendeurs, plus personne ne négocie et il n’est pas rare que des agents immobiliers vendent des biens par téléphone. En revanche, sur le marché de la location, la combinaison d’une augmentation de l’offre locative (Covid oblige, beaucoup de biens loués jusqu’alors en Airbnb ont été transférés sur le marché de la location de longue durée, Ndlr) et d’une probable baisse des revenus des locataires pourrait ainsi contribuer à avoir orienté à la baisse les loyers dans 3 arrondissements parisiens sur 4.​ Ces arrondissements où les prix à la location - vide - reculent ArrondissementLoyerBaisse sur 1 an2e arrondissement1 602 €- 4,1 %3e arrondissement1 645 €- 4,1 %4e arrondissement1 819 € - 9,2 %6e arrondissement2 054 €- 6,7 %8e arrondissement2 347 €- 1,5 %9e arrondissement1 646 €- 2,3 %10e arrondissement1 400 €- 7,4 %11e arrondissement1 273 €- 2 %13e arrondissement1 293 €- 0,6 %14e arrondissement1 390 €- 3,9 %16e arrondissement2 224 €- 2,9 %17e arrondissement1 716 €- 3,5 %18e arrondissement1 207 €- 1,7 %19e arrondissement1 242 €- 2,6 %20e arrondissement1 166 €- 2,1 % Source : Baromètre des Loyers SeLoger - janvier 2021 BON À SAVOIR À Paris, le loyer moyen d'une location vide atteint 1 638 € (charges comprises) par mois et recule de 1 % sur 1 an (Source : Baromètre des Loyers SeLoger - janvier 2021). Une baisse moins marquée des loyers des meublés parisiens Il est intéressant de constater qu’à Paris, les loyers des meublés reculent légèrement moins rapidement (- 0,6 % sur 1 an) que ceux des locations vides (- 1 % sur 1 an). Comment expliquer cet écart ? Probablement par le fait que la transformation d’une grande partie des locations saisonnières en locations de longue durée, si elle a incontestablement contribué à booster l’offre locative dans la capitale, a également propulsé sur le marché des logements dont la plupart sont suréquipés et, partant, affichent des loyers plus élevés que la moyenne. Pour autant, tout ne s’explique pas toujours… et le recul qu’accusent les loyers parisiens pourrait n’être, somme toute, que fortuit et temporaire. Les loyers des meublés et leur évolution à Paris. ©SeLoger

BON À SAVOIR Dans la capitale, les loyers des meublés (1 822 € mensuels, charges comprises) accusent 0,6 % de baisse sur 1 an (Source : Baromètre des Loyers SeLoger - janvier 2021). La location, une alternative (négligée !) à l’achat immobilier… Face à la tension qui règne sur le marché parisien de la transaction (forte demande, disponibilité insuffisante de l’offre, hausse des prix immobiliers, négociations au point mort…), la location constitue plus que jamais une alternative pour des Parisiens qui sont de plus en plus nombreux à ne plus avoir les moyens de devenir propriétaires dans la capitale. Pour autant, comme tout marché, celui de la location obéit à la loi de l’offre et de la demande. Il est donc permis de penser que plus les candidats malheureux à l’achat seront nombreux à se rabattre sur le marché locatif parisien, plus les loyers risquent d’augmenter… Les prix des logements et leur évolution à Paris. ©SeLoger

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout