Rechercher

Logement neuf : les mesures chocs du Bâtiment pour soutenir la primo-accession

"Seuls 328.000 logements neufs pourraient être mis en construction en 2021, contre 410.000 en 2019, selon la Fédération française du bâtiment. Alors, elle préconise, notamment, des mesures pour faciliter l’achat d’un premier bien immobilier.


Le marché de l’immobilier neuf a souffert en 2020 et tout particulièrement la construction de logements collectifs. Pourtant, selon le Pôle habitat de la Fédération française du bâtiment (FFB), 2021 pourrait être encore pire. Elle pointe notamment du doigt la forte baisse des permis de construire accordés en 2020. La FFB estime que 328.000 logements pourraient être mis en construction en 2021 contre quelque 410.000 en 2019. Un écart qui représente une diminution de 12,5%. Pour infléchir cette tendance, le Pôle Habitat FFB souhaite des mesures pour, notamment, soutenir la primo-accession. Elle verrait d’un bon œil un crédit d’impôt de 40% sur les annuités d’emprunt pendant les cinq premières années du prêt. Une mesure plafonnée, mais cumulable avec le prêt à taux zéro. La FFB l’imagine également volontiers assortie d’un « bonus RE2020 », qui porterait le crédit d’impôt à 50%.

Mais, afin d’éviter les effets d’aubaine auprès des primo-accédants les plus aisés, ce dispositif pourrait dépendre de conditions de revenus. Sans quoi il aurait peu de chance d’être approuvé par le gouvernement. Par ailleurs, il serait également nécessaire de veiller à ce que les banques l’intègrent dans le calcul de leurs conditions d’octroi des prêts immobiliers.


Un report de l’entrée en vigueur de la RE2020

En matière d’investissement locatif privé, la FFB aimerait que l’Etat revienne sur l’exclusion de l’habitat individuel du dispositif Pinel. Et que la réduction d’impôts de 50% pour les logements répondants aux exigences de la RE2020 soit majorée. Justement, à propos de celle-ci, des négociations ont été engagées avec le gouvernement, afin que l’absorption des coûts de la nouvelle réglementation RE2020 ne se répercute pas trop sur les prix de vente. Si son entrée en vigueur est annoncée pour l’été 2021, la fédération espère qu’elle sera reportée.

Baisse des mises en vente, annulations… le marché du logement neuf en chute libre

Pour Grégory Monod, le président du Pôle Habitat, la FFB n’est pas la seule à avoir intérêt à ce que la construction de logements neufs reprennent. « Lorsque l’on sait que grâce à la TVA, chaque logement construit rapporte 19.000 euros de recettes fiscales, cette baisse de 80.000 logements neufs entre 2019 et 2021 représenterait un manque à gagner de 1,5 milliard euros pour le budget de l’Etat », déclare-t-il. Un calcul qui ne tient compte du fait que ces sommes permettent généralement à l’Etat d’investir et de produire d’autres rentrées fiscales. Aussi, pour soutenir le secteur, la FFB réclame également une simplification des procédures d’urbanisme. Leur accélération aussi. Elle serait aussi favorable à l’accélération de la dématérialisation et la simplification des dossiers, sans oublier la réduction des délais de traitement des contentieux sur les refus et retraits de permis."


Par Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Publié le 18/02/2021 à 15h53

12 vues0 commentaire

01 30 21 04 46

©2019 by DM Immo. Proudly created with Wix.com

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram